Prélude à la Vie

> PDF

Que ton cœur psalmodie d’allégresse
ô mon fidèle Zakarie !

L’oreille du ciel vit ta détresse
aux gémissantes élégies.

Entend cette promesse,
ma délectable symphonie :

« Que de l’aride matrice naisse
ton enfant, le postlud’ Élie

Préparant le peuple à la sagesse,
mélodie menant à la Vie ! »

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site