Quand je suis épuisé, tu me donnes de l'énergie,
Mon âme entière tu la fortifies ;
Tu me conduis sur une terre calcinée
Où je deviens comme un jardin bien arrosé.

Des larmes tu as trouvé dans mon intime recueil,
C'est en danse que tu as changé mon deuil.
Ma tristesse s'est envolée !
Oui, ton souffle l'a emportée !

À l'ombre de tes ailes je pousse des cris de joie,
Car dans ce lieu sûr tu me recouvres de ta soie.
Ta protection est l'allégresse de mon coeur, ô Yah !
Je veux exulter en toi !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site