Ecrit le 31 juillet 2013

Version PDF

Mon fils, en toi gît la connaissance du bon et du mauvais.
Oui, les yeux innocents de tes parents ont été troublés.
Désormais, tu vois ce que l’homme ne devait jamais voir.
Tu vois la douleur, la souffrance, la sueur &… le mal.
Ces choses habitent constamment en toi.

Mais mon enfant, dans la perspicacité & la sagesse,
tu es devenu obéissant en suivant ma Parole sans cesse.
Oui, mon Fils Jésus est devenu ton modèle, ton regard figé sur ses pas,
tu le suivais. Avec foi & amour tu t’en es approché.
Mais plus tu t’en rapprochais, & plus tu avais l’impression de t’en éloigner.

Tu as alors crié vers mon oreille :
« Ô mon Père, en ma chair n’habite rien de bon.
Le bien que je veux faire je ne le fais pas,
mais le mal que je ne veux pas, je l’accomplis ! »

Dans toute mon affection j’ai pansé tes maux :
Mon tendre enfant, je te le dis,
c’est parce que tu penses t’éloigner des oeuvres bonnes
que tu t’approches davantage de mes voies de justice.
Car, crois-tu que ce qui compte le plus pour moi,
c’est l’oeuvre accomplie ou le bien désiré ?
Ne doute jamais…

Je sépare la lumière des ténèbres.
Alors, si le bien et le mal vivent en toi,
n’aie pas peur, n’oublie pas que…
je suis toujours avec toi.

Elodie,
grâce à YHWH

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site