Basé sur le livre d’Isaïe, chapitre 53.

En notre message, qui a eu foi ?
Et quand au bras de Jéhovah,
À qui a-t-il été révélé ?
Comme une racine sortant d'une terre assoiffée,
Devant Dieu il s’élèvera comme un rejeton.
Il n’avait aucun éclat pour que nous le contemplions.

Abandonné de tous, objet de mépris,
La douleur et la souffrance devinrent ses amies.
À sa vue, nos yeux furent comme voilés.
Pourtant, toutes nos maladies il les a portées ;
Ce sont nos fardeaux qu’il prît sur lui.
Et nous, nous le considérions comme puni,
Affligé, humilié, frappé par Dieu.
Les hommes l’ont fuit et traité tel un lépreux.
Or il était transpercé pour notre transgression,
Et il a été écrasé à cause de notre insoumission.
Il a subi notre châtiment, et nous sommes acquittés ;
Il a reçu les coups, et nous sommes épargnés.
Nous étions comme des brebis perdues,
Un troupeau éparpillé et corrompu.
Il s’est laissé battre sans protester ;
Comme un mouton à l’abattage il fut trainé
Semblable à une brebis devant ses tondeurs,
Il demeura silencieux, même dans la douleur.

Par contrainte et jugement il a été saisi.
À son funèbre sort, qui a réfléchi ?
Oui, on l’a retiré du monde des vivants,
Portant sur lui la faute du peuple errant.
Sa sépultur’ résida parmi les impies
Et sa tombe, au milieu des riches : tel fut son prix.
Or, il n’a commis aucune illégalité ;
Oui, nulle tromperie n’a été prononcée.

Mais à l’écraser, Jéhovah s’en réjouît.
Après avoir offert en sacrific’ sa vie,
De sa cuiss’ sortira un’ postérité ;
En sa main, la voie du Père sera adressée.
Du labeur de son âme, il se rassasiera ;
Avec sagesse, la justice il enseignera.
Aussi, il aura sa part au milieu des grands,
Il partagera le butin avec les puissants ;
Parce qu’il s’est livré lui-même et s’est dépouillé,
Et que c’est avec les transgresseurs qu’il a été compté.
Il a porté le péché de plusieurs,
Il a supplié en faveur des pêcheurs.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site