Ecrit le 16 août


Version PDF

Jéhovah, tu as été pour moi
  un refuge,
une glèbe
  pour la terre enivrée de déluge.

    À travers
bien des larmes
  & des angoisses,
    tu me fis naviguer.
  Vois !
Torrents,
  orages,
vents,
  pluies
    se sont déployés !

Mais ta présence
  me couvrait plus que le bitume ;
Ton nid d’amour
  balayait toute l’amertume.
Car ta parole décréta :
  « Mort de l’abime ! »
Et par le souffle de tes lèvres :
  « Début des cimes ! »

Alors,
  vole !
    vole !
ô coeur allègre, empli de joie !
Sens-tu l’olive ? Une colombe
    vole,
  vole,
    vers moi.
Exhalant l’évangile,
  l’ange de douces heures
nous orne d’un collier
  aux mille couleurs.

Oh ! Je le sais !
  Tu ne réclames aucun dû.
Mais je désire
  t’offrir ce chant pour ton salut !

Grâce à Yhwh par sa Parole,
Elodie & Kévin.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site