Toute personne […] qui le regardera aura la vie sauve.
(Livre des Nombres, ch. 21, v. 8.)

Le récit du serpent brûlant — L’application en Jésus — Comment fixer nos yeux sur Jésus

Israël, alors dans le désert, se mit à parler contre Dieu et son serviteur Moïse. Il a même appelé misérable la manne venant du ciel. Pour cette raison :

Dieu envoya alors contre le peuple les serpents brûlants, dont la morsure fit périr beaucoup de monde en Israël.

Après que ceux-ci se soient repentis, Dieu commanda ceci :

Fais-toi un serpent en métal et fixe-le en haut d’une perche. Celui qui aura été mordu et qui fixera son regard sur ce serpent aura la vie sauve.

Ce serpent n’avait pas un aspect glorieux, il ne rappelait que l’opprobre.

Tout ceci servait d’exemple. En effet, le Fils de l’homme, Jésus, reprit ce récit pour expliquer son sacrifice à venir :

De même que Moïse a élevé le serpent dans le désert, de même le Fils de l’homme doit être élevé, pour que tout homme qui croit en lui ait la vie éternelle.

Que voulait-il dire ? Eh bien, le Seigneur devait être élevé, fixé à mort en haut d’un poteau, pour que tout homme qui croit en lui ait la vie éternelle.

La Loi & les Prophètes nous aideront à mieux saisir cela. Comme il a été dit plus haut, le serpent en métal n’avait rien de glorieux, & aspirait la répulsion. De même, au sujet de l’Oint, il est déclaré par l’intermédiaire d’Isaïe :

Il n’est point en lui de beauté ni de gloire ;
nous l’avons vu et il n’avait ni éclat, ni beauté.
Son aspect n’avait rien pour plaire,
au dessous de celui des fils des hommes.

Par ailleurs, il est écrit dans la Loi :

Celui qui est pendu est un objet de malédiction auprès de Dieu […]

C’est pour cela même que Jésus fut attaché sur le bois. David rapporta les sentiments de l’Agneau par inspiration divine :

Mais moi, je suis un ver & non un homme,
la honte de l'humanité, celui que le peuple méprise.

Le Juste devint maudit aux yeux de Dieu & des hommes, dont l’aspect n’avait rien pour plaire, afin que la bénédiction & la vie qui lui était réservées rejaillissent sur quiconque le fixe, conformément à ce que Dieu a dit :

Par le moyen de sa connaissance [c.-à-d., de la douleur & de la mort], le juste, mon serviteur, fera que beaucoup seront tenus pour justes ; et lui-même portera leurs fautes.

Amen ! Grâces soient rendues à notre Dieu & Père, & à l’Agneau pour l’amour qu’ils ont témoigné à des vers comme nous !

Mais tu me diras : Mais comment voir le Juste, puisqu’il a été relevé d’entre les morts, il y a maintenant deux mille ans ? Ô homme aux yeux de chair ! Les Juifs avaient bien vu le Messie, n’est-ce pas ? Même les extrémités de la terre verront le salut de notre Dieu, comme il est dit. Pourtant, la plupart de nos frères selon la promesse n’ont pas reçu la guérison, comme l’a prophétisé Isaïe :

[…] regardant, vous regarderez, mais vous ne verrez absolument pas. Car le cœur de ce peuple est devenu insensible, […] & ils ont fermé leurs yeux ; de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, […] et ne reviennent, & que je ne les guérisse.

Mais aussi, un psaume rapporta la persécution des Juifs contre Jésus :

Tous ceux qui me voient se moquent de moi, grimacent des lèvres, hochent la tête.

Ainsi, ce n’est pas parce que nous voyons Jésus avec nos yeux seulement que nous sommes guéris, mais parce que nous voyons avec les yeux de la foi.

C’est pourquoi, lorsque nous entendons & acceptons la bonne nouvelle avec foi, nous pouvons tourner nos regards vers Jésus pendu au bois à travers la parole. Si pour les non-croyants, cela n’est qu’un signe repoussant, pour nous qui sommes en train d’être guéris, cela est sujet de joie & de force, comme le 34è psaume déclare :

Les malheureux l'entendront et s'en réjouiront.
[…]
Quand on tourne les regards vers lui, on est rayonnant de joie,
& le visage ne rougit pas de honte.

Alors, continue ta course ! Quelque soit l’obstacle, accroche-toi à la foi ! Si tu es mordu par le serpent appelé Diable & Satan, continue de fixer tes yeux sur Jésus !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site