— « Bon sabbat ! » —

 

« Mon Père est à l’œuvre jusqu’à présent, et moi aussi je suis à l’œuvre. »
(L’Évangile selon Jean, ch. 5, v. 17.)

 

Contexte de la citation — Ce que signifie vivre le sabbat dans le Seigneur

Jean nous apprend que les Juifs critiquèrent Jésus, car celui-ci soignait durant le sabbat — jour de repos hebdomadaire du vendredi soir au samedi matin. Or, la tradition pharisaïque assignait la guérison à un travail purement profane, une vision qui annule un commandement majeur & sacré de la Loi : « Tu dois aimer ton prochain comme toi-même. »

Ainsi, nous qui vivons le sabbat de Dieu en nous mettant sous le joug si doux et apaisant de Jésus, ne travaillons plus pour les choses futiles de ce monde. N’utilisons pas l’imminence de la recréation comme prétexte pour avoir le cœur dur. La trompette appelant à la liberté a déjà sonné ! Reprenons haleine dans le Seigneur puisque nous ne sommes plus sous le fardeau du péché par notre foi dans le sang de Jésus. Si nous avons le cœur double, ramenons nos pieds du péché et de l’incrédulité pour faire le plaisir du Seigneur, en travaillant avec joie pour la réconciliation de Dieu & les hommes, à l’amour et aux belles œuvres les uns envers les autres, de tout notre cœur, accompagnés de charité, sanctifiant notre vie pour Celui qui nous a racheté ; car « le Christ est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour Celui qui est mort et ressuscité pour eux. »

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site