Une autre lecture de Genèse, ch. 1, v. 1 à 5

 

« Et Dieu dit alors : “Que la lumière paraisse.” Alors la lumière parut. »
(Genèse, ch. 1, v. 3.)

 

Au commencement, Dieu mit en place les puissances des cieux, et l’humanité. Or les hommes, par le péché, devinrent comme morts. Ils erraient dans les abîmes chaotiques, nus spirituellement. Pourtant, un esprit d’amour planait au dessus d’eux ; l’esprit de Dieu demeurait là, en vue de remettre de l’ordre dans ce… tohu-bohu.

Dieu notre Père, en envoyant un fils unique appelé Jésus, ordonna « que la lumière soit ; et son rayonnement fut » peu à peu dans notre cœur à tous, si nous nous attachons à cette lumière. En effet, cet Oint de Dieu était et demeurera toujours cette lumière, puisqu’il est la gloire étincelante du Dieu éternel. Il est donc celui qui accomplit : l’Amen ou l’Ainsi-soit-il ! Remarquons que le verbe hébreu traduit par « dit » est un verbe sous une forme inaccomplie — ou progressive. Cet accomplissement sera à terme quand les enfants du Jour et les enfants de la Nuit seront clairement manifestés.

Alors, n’entends-tu pas le cri de Dieu, Jésus, qui t’appelle vers la lumière du Père ? Demeure en union avec lui !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×